• Cinquième édition (2015)

     

     

    Cinquième édition (2015)

     

     

     UNE BELLE RÉUSSITE

     

    Avec un programme revu à la hausse, cette cinquième édition s'avère prometteuse. Les mêmes ingrédients sont présents: arts de la rue, danse, expositions, ateliers, concerts et bien sûr gastronomie avec le traditionnel rougail saucisses du vendredi soir et le repas gastronomique du samedi. En amont, les préparatifs n'ont jamais été aussi importants. La communication a été amélioré et nos amis de l'association "Poly sons" nous ont donné un coup de main dans ce sens. Va t'on enfin être débarrassés de l'épée de Damoclès météorologique? Rien n'est moins sûr car on annonce des orages en fin de semaine. Heureusement l'aménagement de l'espace festival a démarré tôt et il est encore temps de fabriquer une couverture pour la scène. Une équipe d'ingénieux bricoleurs travaille d'arrache pied et en un temps record, le scène est couverte. Le vendredi, en fin d'après-midi Stéphane Carlucci anime l'atelier de percussions enfants. Ensuite, le public commence à arriver pour assister au spectacle de la danseuse Sara Martinet qui sera fort apprécié. Le prochain rendez-vous est donné sur la place de l'église ou des gradins ont été installés. Ceux-ci sont rapidement remplis et un public fourni assiste au début du spectacle de la compagnie toulousaine "Ahoui". Au dessus des têtes le ciel se noircit et la malédiction se confirme. Une pluie fine mais tenace gâche la fin du spectacle qui se termine tout de même in extrémis. L'assistance se disperse mais le plupart des gens restent sur place, ce qui fait chaud au cœur des organisateurs. Les gens se sentent bien et ont envie de poursuivre la soirée à Briols. Le rougail saucisse est pris d’assaut et les gens s'abritent pour manger sous les barnums disposés autour de la place du four et sous le hangar. Et là, miracle la pluie cesse et les musiciens de Wayaz prennent possession de la scène pour le premier concert. Une nouvelle fois, on l'a échappé belle. Et la soirée peut se poursuivre en fanfare avec la magistrale prestation du groupe "Afrika Ikele" qui clos de belle manière cette première journée.

     

     Cinquième édition (2015)Cinquième édition (2015)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Cinquième édition (2015)Cinquième édition (2015)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Cinquième édition (2015)Cinquième édition (2015)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec le beau temps revenu et un record d'affluence le vendredi, les bénévoles sont sur le pied de guerre car ils sentent qu'en ce samedi le public sera nombreux. Cette impression est confirmée dès le premier spectacle de l'après midi du samedi et  qui est suivi par plusieurs centaines de personnes sur la place de l'église. Celui-ci toujours proposé par la compagnie "Ahoui" se termine par un tonnerre d'applaudissements . Auparavant les ateliers danse africaine et percussions de Clément Assémian et Tobi Voli ont fait le plein à la salle des fêtes de Montlaur alors que que dans le cadre bucolique du jardin de Philomène, on peut déguster des poèmes à la carte grâce au sémillantes comédiennes Mallory Patte-Serrano et Laeticia Poulalion. Une oasis de paix dans le festival. Sous le hangar Cambon, la modiste Ziote propose son atelier de fabrication de chapeaux. L'ambiance est bon enfant, le sourire aux lèvres les festivaliers semblent heureux de leur visite dans le hameau en liesse. L’affluence augmente et l'apéro est pris au sons du multi instrumentiste Parisen Jérôme Benssoussan qui propose son "batard circus". Plus de quatre-cents personnes vont se restaurer avant que ne débute la soirée musicale. Les Montpelliérains de Ya'zz donnent le ton et devant la scène, le public se presse. Les énergiques Albigeois de "Soul Papaz" prennent le relais pour faire monter l'ambiance  d'un cran. Après quelques frayeurs, la réussite a couronné les deux jours du festival et ce n'est que justice eu égard au formidable investissement des bénévoles. Le rendez-vous Briolais a acquis cette année une autre dimension et désormais il va falloir gérer ce succès.

     

    Cinquième édition (2015)

     

     

    Cinquième édition (2015)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Cinquième édition (2015)

     Cinquième édition (2015)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Clip vidéo du vidéaste Patrick Poza

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail