•  

     

                     

    Se retrouver emmitouflés, à déguster une fabuleuse soupe de potiron

     

    Regarder rouler les fruits de l'automne au dessus des flammes,

    Grillée de châtaignes

    menée de mains de maître  

     

     

    2 novembre 2018 (Joëlle Anglade)

     

     

     

     &

    Ecouter les contes de Joëlle Anglade

    Voilà une recette de belle soirée Briolaise

    2 novembre 2018 (Joëlle Anglade)

     

     

     

     

     

    2 novembre 2018 (Joëlle Anglade)

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Une soirée gastronomie réunionnaise

    musicale était annoncée à Briols

    le vendredi 17 aout 2018  

     

     

    La presse de la région mentionnait que, comme chaque année l'association Les Iousses organisait une soirée festive autour d'un bon repas.

     

    En effet pour la somme de 10 euros, les gourmands et gourmets ont dégusté un délicieux rougail saucisse, confectionné selon la tradition réunionnaise, par de talentueuses cuisinières, précédé de melon en entrée et suivi de savoureuses tartes d'Adeline Boudou des Délices du Rougier.

    Dans la fraîcheur nocturne, le groupe "Agate" (Philippe Boissière à la basse, Christian Dallot à la guitare, Claude Gaillard à la batterie et Valérie Lacroix au chant, saxo et clavier) s'est produit sur la petite scène Briolaise, avec chansons françaises et jazz afin d'agrémenter une belle soirée d'été, décontractée, pleine de bonne humeur et de belles rencontres,

    entre amis ou en famille. 

     

     

     

     

     

    2018 Agate

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le feu s'est fait gitane  

     

     "BLUES DOGS" était là pour réveiller nos oreilles briolaises

     

     

    2018

     

     

     

     

     

    Dans la presse

    on a parlé de la gitane de Briols 

     

    2018

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    En dépit du mauvais temps bien installé sur la région depuis la fin de l'année, une grande partie des habitants du village a fait un passage au hangar Cambon en cet après-midi triste et maussade. Cela montre bien l'intérêt des Briolais pour ce premier rendez-vous de l'année qui permet d'échanger des vœux tout en se donnant mutuellement des nouvelles des uns et des autres. Objectif atteint sur toute la ligne avec en prime un petit coup de vin chaud et une part de fouace tellement apprécié que les retardataires n'ont pas été gâtes! De petits groupes se sont formés puis recomposés au gré des thématiques abordées. Amical et cordial, ce moment apprécié a surement connu sa plus forte affluence depuis sa création. De bon augure pour l'année qui commence!

     

     

    échange de voeux et de nouvellesIl est bon le vin chaud!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    photo de groupe

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    3 novembre 2017 (Sharon Evans)

     

     

    Peu touché par les premiers frimas, le mois d'octobre a néanmoins permis aux châtaignes de descendre sur terre. Ce dont une équipe de cueilleurs a largement profité pour se procurer un des ingrédients essentiels de la quatrième édition de "contes et châtaignes". C'est dans le Nord Aveyron, près de la ferme de Virginie Ygrié  que les cinq Briolais sont entrés en action, munis de gants et de paniers. Merci donc à Virginie pour cette récolte de fruits. Le deuxième ingrédient, tout aussi important est aussi venu du nord du département, mais plus à l'ouest. Résidente de Najac, Sharon Evans, la plus américaine des aveyronnaises, était cette année l'invitée de l'association. Avec une générosité et un amour sincère du public, Sharon a distillé ses histoires avec ce petit accent "amerloc" particulièrement croustillant lorsqu'il s'est agi de conter en occitan. Le monde des contes n'a pas de frontière et l'universalité de ses thématiques participe à son attractivité chez les publics de tous ages. Cette année encore, le hangar Cambon a vibré à l'écoute de ces histoires, véhiculées avec bonheur par Sharon. Auparavant, la soupe de courge avait sustenté une centaine de personnes avant que les châtaignes grillées sur le coup de l'apéro, craquent sous les doigts avides d'en saisir le butin. Les fieffés gourmands amateurs de soirées automnales savouraient alors leur passage au hangar Cambon avant de se laisser emporter dans l'imaginaire fécond de la conteuse musicienne aux pieds nus.

     

    3 NOVEMBRE 2017 (Sharon Evans)3 NOVEMBRE 2017 (Sharon Evans)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    3 NOVEMBRE 2017 (Sharon Evans)3 NOVEMBRE 2017 (Sharon Evans)

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    MERCI À TOUS !!!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Après l'énorme énergie déployée à l'occasion du festival, une partie de l'équipe (ceux qui n'étaient pas encore partis en vacances), a du se retrousser les manches pour remettre le couvert. Heureusement une partie des équipements nécessaires était restée en place, ce qui a facilité le travail. Comme chaque année, une centaine de personnes ont partagé un repas modeste mais excellent, le principal piment étant de se retrouver sur le pré du hangar Cambon une dernière fois avant la fatidique "rentrée". Pour que le coté festif soit bien là, le trio "Street Swing Orchestra" avait été choisi pour animer la soirée. Les trois Nîmois et leur swing manouche entraînant étaient déjà venu au festival, il y a deux ans. Leur passage avait été apprécié d’où leur retour sur la petite scène. C'est donc une soirée une nouvelle fois détendue, décontractée et ma fois plutôt réussie qui a sonné le clap de fin des animations estivales de l'association.

     

     

    2017 Street Swing Orchestra

    2017 Street Swing Orchestra

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2017 Street Swing Orchestra2017 Street Swing Orchestra

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2017 Street Swing Orchestra

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Septième édition (2017)

     

    UNE ÉNORME RÉUSSITE

     

    Cette édition restera surement comme la plus aboutie et par voie de conséquence celle qui aura connue l'affluence la plus importante depuis la création du festival. Durant les deux jours, une foule joyeuse s'est extraite de parkings saturés pour aller savourer la programmation riche et variée. Dès le vendredi après-midi, les spectacles ont connu une belle affluence et vers 20 heures, la restauration a été prise d'assaut par des festivaliers gourmands et affamés.La soirée musicale a tenu toutes ses promesses avec notamment le concert de Mathis Haug qui, quelques mois plus tard prendrait, la route pour Memphis. Le samedi, plus de monde encore. Des gens heureux d'être là, heureux de savourer tous ces petits moments de bonheur jalonnant la journée. Plus une place disponible sur la place du village pour la famille Goldini, un moment de magie à la tombée du jour dans le pré de Boudou, des concerts de clôture survoltés sans la moindre anicroche! Poésie, cirque, musique, clown, il y en avait pour tous les gouts, toutes les générations. les organisateurs, amputés de quelques forces vives paraient au plus pressé sans jamais être débordés. Une réussite exceptionnelle au bout de la fatigue et une grande satisfaction pour toute l'équipe au vue du bonheur offert à ces centaines de visiteurs. Cette septième édition est a marquer d'une grosse pierre blanche dont l'empreinte restera longtemps dans l'histoire du festival. Un énorme succès donc qui doit être apprécié à sa juste valeur mais qui ne doit pas occulter les difficultés organisationnelles qu'il engendre. Ne jouons pas trop les rabats-joies car la fierté d’avoir réussi ce projet au delà de tout ce que nous avions espéré au départ est bien présente dans les têtes de toute l'équipe

     

    Diaporama du photographe Thierry Maronier

     

     Clip vidéo du vidéaste Patrick Poza

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  •  

    2017

     

     

     

     

    2017

     

     

     

    CRÉDIT PHOTOS: Thierry MARONIER

     

     

     

    20172017

    2017

     

    Compagnie L'agonie du palmier                                                                                                                   EDMUR                                                                                                     Les Divers gens

                        (Be fioul)

     

     

     

    2017 2017

    2017

    Compagnie  Circolabile                                                                                                                                      Watusi                                                                                                  Compagnie   Maraudeurs et compagnie

    (Ô comme cacahuète )                                                                                                                                                                                                                                                                                         Les maraudeurs

     

     

    2017

     2017

    2017

    Compagnie Les pas perdus                                                                                                               Jim Murple Mémorial                                                                Compagnie Quand les moules auront des dents

                   (La volte)                                                                                                                                                                                                                                                                                         (Germaine et Germaine)

     

    2017

    20172017

    Cirque La cabriole                                                                                                                                      Sugar Bones                                                                                                                                             Sylvie Bousquet

    (L'échappée)                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                ( Mme Loyal )

     

     

     

    2017

     

     

    20172017

    Famille Goldini                                                                                                                                            Stéphane Carlucci                                                                                                                               Wild Country

    ( Du plomb dans le gaz)                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    (Mathis Haug)

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    La place du village est désormais bien habituée à ce coup de chaleur qui survient chaque année vers la fin juin. Parfois, elle en conserve même quelques stigmates sur son sol, avec du goudron fondu par endroits. Pour cette édition, le beau temps a accompagné les préparatifs et a permis à la soirée de se dérouler parfaitement. Pendant que le "duo Sentou" (musique trad du Languedoc) se mettait en place, le bar et le buffet "galettes saucisses" s'installaient gentiment. Les villageois arrivaient petit à petit et pouvaient en préambule agréable, siroter un petit apéro pour engager les hostilités amicales et inoffensives. Quel plaisir de partager le premier repas estival sous les frondaisons nouvelles en papotant généreusement. Quelques petits pas de danses esquissés, des plats à goûter... bref que des bonnes choses à partager. Deux excellents musiciens pour enfoncer le clou de cette première soirée de l'année. Et comme cerise sur le gâteau, le grand brasier aux flammes hypnotiques qui se sont envolées dans le ciel de juin comme pour annoncer le vrai départ de la belle saison.

     

     

    20182018

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    20182018

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2018

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire